IFLA

As of 22 April 2009 this website is 'frozen' in time — see the current IFLA websites

This old website and all of its content will stay on as archive – http://archive.ifla.org

IFLANET home - International Federation of Library 
Associations and InstitutionsAnnual 
ConferenceSearchContacts

64th IFLA Conference Logo

   64th IFLA General Conference
   August 16 - August 21, 1998

 


Code Number: 024-141-F
Division Number: IV.
Professional Group: Bibliography
Joint Meeting with: -
Meeting Number: 141.
Simultaneous Interpretation:   Yes

Les périodiques électroniques accessibles à distance et la Bibliothèque Nationale de Norvège

Anne M. Hasund Langballe
Bibliographic Services Department
University of Oslo Library
Oslo, Norway


Résumé

Conformément à la loi norvégienne sur le dépôt légal (1989), les documents électroniques sont soumis au dépôt légal sur demande de la Bibliothèque Nationale, division Rana (BNR) dans tous les cas. Un programme pour le traitement des documents électroniques déposés a été élaboré en 1995. Selon ce programme, la BNR dresse un inventaire des périodiques Internet donnant accès aux sites Web de ces périodiques. Depuis 1994, la Bibliothèque de l'Université d'Oslo catalogue les périodiques Internet, en donnant aussi accès aux sites Web, pour la base de données Norper de la Bibliographie nationale norvégienne.

En novembre 1997, la base Norper recensait les descriptions de 299 périodiques Internet. Ils ont été recherchés sur leurs sites Web en novembre et décembre. 74 d'entre eux n'ont été trouvés ni sur leur site originel, ni sur un autre site. Sur les 225 périodiques trouvés, 53 avaient probablement cessé de paraître parce qu'ils n'avaient ni numéro, ni information datant de 1997 (et même de 1996 dans certains cas).

Le contrôle bibliographique des documents électroniques accessibles à distance impose un contrôle à la fois par des bibliothécaires et par des robots de recherche. Le dépôt légal ne peut pas se limiter à l'accès aux serveurs des éditeurs.


Paper

Première partie :
Le traitement des périodiques électroniques accessibles à distance à la Bibliothèque Nationale.

La loi de 1989 sur le dépôt légal et les documents concernés.

La loi norvégienne de 1989 sur le dépôt légal (en vigueur depuis le 1er juillet 1990) concerne tous les types de documents accessibles au public, quel qu'en soit le support. C'est-à-dire que les documents électroniques, sur support ou non, sont soumis au dépôt légal.

Cependant, le cas particulier des documents électroniques en ligne a été examiné dans une Proposition au Parlement (n52, 1988-89). La Proposition a statué qu'un dépôt légal exhaustif de tous les documents électroniques en ligne ne semblait pas réalisable et qu'il était nécessaire de définir des critères de sélection. Les décrets d'application de la loi ont statué que les documents en ligne ne seraient déposés qu'au cas par cas à la demande du dépositaire. Ils précisent aussi que tous les types de documents, à l'exception des films, vidéos ou enregistrements sonores musicaux, sont déposés à la Division Rana de la Bibliothèque Nationale. La BNR est chargée de transmettre les exemplaires aux bibliothèques universitaires et un exemplaire supplémentaire à la bibliothèque de l'Université d'Oslo (dont une partie deviendra le Département Oslo de la Bibliothèque Nationale (BNO) à partir du 1er janvier 1999), dans le but de conserver les documents et de faire le pré-catalogage dans la base de données BIBSYS. BIBSYS est un système de bibliothèque électronique partagée par environ 70 établissements norvégiens : bibliothèques universitaires, bibliothèques de collèges et bibliothèques de recherche, parmi lesquelles la BNR et la bibliothèque de l'Université d'Oslo (et la future BNO).

Programme de la Bibliothèque Nationale pour le traitement des documents électroniques déposés

En 1995, la Bibliothèque Nationale a créé un Groupe de travail réunissant des représentants de l'administration de la Bibliothèque Nationale, de la BNR et du BNO pour étudier les problèmes particuliers que soulevait le dépôt légal des documents électroniques. Le rapport du Groupe de travail a été publié en décembre 1995 sous le titre "Forslag til plan for Nasjonalbibliotekets arbeid med pliktavlevert elektronisk materiale mot OEr 2000", soit "Programme de la Bibliothèque Nationale pour le traitement des documents électroniques déposés jusqu'en l'an 2000 : propositions". Le Groupe de travail a examiné le texte de la loi et des documents juridiques connexes, les problèmes de droits d'auteur, les pratiques mises en place pendant la période 1990-1995, les divers critères de sélection, les problèmes relatifs au stockage, aux règles de catalogage, à l'organisation du travail et les priorités à définir.

La section 4.3.3. du Programme concerne la présente étude sur l'accès à distance aux périodiques électroniques et la Bibliothèque Nationale de Norvège : en 1994, la BNR commença un Inventaire des périodiques existant sur Internet qui recensait 4 titres en décembre 1994 et 121 titres en août 1995 (et 582 en décembre 1997). Ces titres étaient accessibles sur les serveurs des éditeurs à partir de l'Inventaire de la NBR (site Web : http://www2.nbr.no/eltids/). A partir de l'automne 1994, les journaux diffusés par messagerie électronique ont été déposés à la NBR. La NBR prit un abonnement et reçut les journaux sur un serveur à la bibliothèque.

Parce que l'accès à distance aux périodiques se fait généralement par Internet, on utilisera par la suite l'expression "périodiques Internet".

Processus de traitement des périodiques Internet

Après la publication du Programme, la Bibliothèque Nationale a défini les processus suivants pour le traitement des périodiques Internet.

  1. La BNR dresse l'Inventaire des périodiques Internet mentionné ci-dessus. La bibliothèque s'informe de l'existence de ces périodiques de différents façons :

  2. La BNR dresse une liste des mises à jour apportées à l'Inventaire qui recense les périodiques qui ont cessé de paraître, les changements de titre, les titres qui ont fusionné, etc. Un programme informatique lancé toutes les semaines vérifie l'existence de tous les sites Web (URL) et génère une liste des sites "morts". La BNR essaie alors de découvrir ce qui est arrivé à ces sites "morts". Selon des statistiques établies par la BNR, plus de 20% de ces périodiques changent d'adresse URL au cours d'une année, alors qu'environ 10% disparaissent. Les sites "morts" sont régulièrement appelés au cas où ils réapparaîtraient. La liste des mises à jour est fiable en ce qui concerne l'existence des adresses URLs ainsi contrôlées, mais elle ne signale pas de façon exhaustive les périodiques existant sous de nouvelles adresses URL, ni ceux qui ont cessé de paraître.

  3. La BNR ne décharge pas encore les périodiques Internet. Un projet pilote s'est achevé à l'automne 1997, alors que 20 périodiques recensés dans l'Inventaire étaient déposés. Il ne reste à résoudre que des problèmes techniques mineurs avant d'entreprendre un dépôt général des périodiques Internet sur un ordinateur de la bibliothèque.

  4. Une sélection des titres figurant dans l'Inventaire a été cataloguée par la BNR dans le catalogue BIBSYS.

  5. La bibliothèque de l'Université d'Oslo (la future BNO), qui est en charge de la bibliographique nationale norvégienne, catalogue, dans la base de données nationale des périodiques Norper, une sélection des périodiques Internet figurant dans l'Inventaire de la BNR. Cette sélection respecte les critères généraux définis pour toute insertion dans la base de données. Si l'on consulte la base Norper à partir du Web, le périodique est accessible à partir de sa notice bibliographique.

Deuxième partie :
Etude des périodiques Internet catalogués dans la base de données nationale des périodiques (Norper)

Méthodologie et objectif de cette étude

L'étude qui suit porte sur les titres des périodiques Internet identifiés en novembre 1997, et recherchés sur Internet en novembre et décembre. Les périodiques qui n'ont pas été trouvés à l'adresse URL mentionnée dans la description bibliographique, ont parfois été trouvés sous une nouvelle URL laissée par l'éditeur sur l'ancien site, et parfois sous une autre URL repérée par le robot de recherche. Les titres qui n'ont pas été trouvés ont été recherchés dans la liste des mises à jour dressée par le NBR. Ceux qui n'étaient pas recensés dans cette liste, ont encore été recherchés un mois après et s'ils n'étaient toujours pas trouvés, ils ont été répertoriés dans un groupe de "non trouvés".

D'un autre côté, au cours de mon étude, plusieurs titres indiqués comme "disparus" dans la liste des mises à jour de la NBR ont été trouvés à l'adresse URL mentionnée. Ils étaient de nouveau accessibles après avoir été absents de façon inexplicable pendant un certain temps.

Norper recense des périodiques Internet depuis 1994. Certains d'entre eux avaient commencé à paraître avant d'être recensés (la première publication remonte à 1990). En novembre 1997, Norper recensait 310 titres de périodiques Internet. 11 correspondent à des changements de titre, donc l'étude porte sur 299 périodiques.

Le premier objectif de l'étude était de voir si les périodiques électroniques sans support avaient une existence régulière ou irrégulière, mais beaucoup d'autres aspects ont été étudiés aussi.

Résultats de l'étude portant sur 299 périodiques Internet

Les résultats reposent sur les informations données dans la description bibliographique, complétées par celles découvertes lors des recherches sur Internet ;

Pour mettre en évidence l'accroissement du nombre de ces périodiques dans la bibliographie nationale, ils ont été regroupés en fonction de la 1ère année de publication mentionnée dans la notice bibliographique. Quand cette date était inconnue, on a utilisé l'année du document catalogué. Pour 2 périodiques, on ignorait à la fois la 1ère année de publication et l'année du document source, et la publication elle-même avait disparu.

?       -       2
1990 	-	2	(périodique publié par des écoles polytechniques)
1991	-	2	(1 revue scientifique, 1 revue étudiante)
1992	-	1	(revue scientifique)
1993	-	13
1994	-	40
1995	-	122
1996	-	104
1997	-	14

Sur les 299 périodiques recensés dans Norper, 74 n'ont pas été trouvés sur Internet. Sur les 225 qui ont été trouvés, 53 ont probablement cessé de paraître puisqu'aucun numéro ou information datées de 1997 (ou d'années antérieures dans plusieurs cas) n'ont pu être trouvés. Cette information était mentionnée dans la description bibliographique de Norper pour seulement 2 de ces 53 périodiques.

Le tableau suivant présente les 299 périodiques classés par grandes catégories et indique le nombre de cessations de parution et de disparition.

Le but de cette étude était tout d'abord de mesurer la stabilité ou l'instabilité des périodiques électroniques sans support, mais aussi plus généralement, de rassembler des informations sur les périodiques Internet. L'impression générale selon laquelle ils sont très instables est confirmée. Une autre impression, non établie par ce qui précède mais largement partagée par les catalogueurs, est que les caractéristiques des périodiques imprimés (organisation en année et/ou en volume, numéro) sont moins nettes dans les dernières années qu'au début. A plusieurs reprises, il a été difficile de déterminer si le périodique avait fait l'objet d'un nouveau "numéro".

Cette étude confirme aussi ce que d'autres bibliothèques ont expérimenté : le contrôle bibliographique des périodiques électroniques accessibles à distance est une opération contraignante qui ne peut se limiter à une vérification faite par des programmes électroniques ou des robots de recherche. Une vérification régulière par des bibliothécaires est également nécessaire.

Le dépôt légal des périodiques électroniques accessibles à distance ne peut pas reposer sur l'accès aux serveurs des éditeurs. Sur les 299 périodiques norvégiens de ce type recensés dans la bibliographie nationale pour la période janvier 1994 - octobre 1997, seulement 225 peuvent être consultés aujourd'hui sur leur site Internet. Ce qui reste des autres périodiques aux yeux du grand public, c'est probablement uniquement la description bibliographique qui, dans ces cas-là, est devenue elle-même un petit document à caractère historique.