IFLA

As of 22 April 2009 this website is 'frozen' in time — see the current IFLA websites

This old website and all of its content will stay on as archive – http://archive.ifla.org

IFLANET home - International Federation of Library Associations and InstitutionsAnnual ConferenceSearchContacts
*    
To Bangkok Conference programme

65th IFLA Council and General
Conference

Bangkok, Thailand,
August 20 - August 28, 1999


Code Number: 096-106-F
Division Number: 106
Professional Group: Library Services to Multicultural Populations
Joint Meeting with: Management and Marketing
Meeting Number: 106
Simultaneous Interpretation:   Yes

Rendre compte des besoins des étudiants étrangers dans les bibliothèques universitaires de Payap et de Chiang Mai en Thaïlande

Tasana Saladyanant
Faculté des sciences humaines,
Université de Chiang Mai, Thaïlande


Abstract

L'Université (publique) de Chiang Mai et l'Université (privée) de Payap ont été les premières universités régionales de la Thaïlande. Elles offrent leurs cours et leurs programmes aux étudiants étrangers. Leurs bibliothèques, en tant que ressources informationnelles, fournissent principalement de la documentation en thaïlandais et en anglais. Les besoins des étudiants étrangers lors de l'usage des ces bibliothèques universitaires sont : l'augmentation du nombre de monographies et de périodiques en anglais, l'actualisation du matériel documentaire, une plus longue période de prêt et une solution à question de la langue.


Paper

Introduction

Chiang Mai est la plus importante ville nordique de la Thailande. À près de 700 km de Bangkok, elle s'élève à 310 mètres au-dessus du niveau de la mer. On peut s'y rendre en automobile, en train et en avion. Sa superficie est de 107 km carré. La ville de Chiang Mai est localisée dans une vallée fertile entourée d'une chaîne de montagnes. Plusieurs cours d'eau provenant des montagnes alimentent la rivière Ping qui traverse la ville. La population de Chiang Mai se situe autour de 1,5 millions d'habitants. Fondée en 1296, et alors indépendante, Chiang Mai a déjà été la capitale de Lan Na Kingdom (le Royaume d'un Million de Champs de Riz). Elle était un lieu d'échange commercial et un centre culturel jusqu'à l'invasion des Birmans en 1556. Chiang Mai est devenue une région de la Thaïlande du Nord en 1775. Aujourd'hui, Chiang Mai se reconnaît en la plaque tournante de l'éducation, de l'économie et du tourisme du nord de la Thaïlande.

Université de Chaing Mai.

Historique

Fondée en 1964, l'Université de Chiang Mai fût la première université thaïlandaise. Sa philosophie favorise l'auto-formation, c'est à dire que les diplômés de cette université sont appelés à poursuivre une éducation de qualité, à cultiver un esprit critique, à entretenir de bonnes moeurs, à garder le contrôle d'eux-mêmes ; et ce, à travers leur travail en obéissant à une éthique professionnellle et à une conscience sociale. L'Université est située au pied de la montagne Suthep, à 4 km du centre-ville de Chiang Mai.

Champs d'étude

L'Université Chiang Mai offre 3 programmes de certificat, 85 programmes d'études de premier cycle et 113 programmes d'études supérieures ; 10 de ces programmes mènent au doctorat, 79 mènent à la maîtrise et 24 à un diplôme d'études supérieures. Tous ces programmes sont gérés par 16 facultés : sciences humaines, éducation, beaux-arts, sciences sociales, sciences et génie, médecine, agriculture, médecine dentaire, pharmacie, sciences médicales, sciences infirmières, industrie agricole, médecine vétérinaire, affaires et administration, économie et une faculté des études supérieures.

Coopération académique avec d'autres pays

Visant un statut international, l'Université Chiang Mai coopère avec plusieurs institutions académiques en participant à des programmes d'échanges d'étudiants et de facultés. De plus, un support académique est fourni aux étudiants des pays voisins. Des programmes internationaux et des cours intensifs sont offerts aux étudiants étrangers des États-Unis, du Royaume-Uni, du Canada, de Corée, d'Allemagne, de Chine, du Laos, d'Afrique et d'Australie. En 1998, le nombre d'étudiants thaïlandais était de 19 971, les étudiants étrangers de premier cycle se comptaient à 37, les étudiants des cycles supérieurs à 144.

Les bibliothèques universitaires

L'Université possède une bibliothèque centrale et 16 bibliothèques facultaires, toutes administrées par un seul réseau. La bibliothèque centrale gère les collections générales et tient une collection sur la Thaïlande du Nord, tandis que les bibliothèques facultaires possèdent des collections spécialisées. La bibliothèque centrale contient 300 000 monographies, 560 périodiques et 28 quotidiens essentiellement en thaïlandais et en anglais. Pour ce qui est de la documentation en d'autres langues telle le français, l'allemand et le japonais, elle se situe dans la bibliothèque des sciences humaines qui offre des cours en ces langues.

Dispositions

L'Université de Chiang Mai détient :

  1. Un catalogue en ligne d'accès public (OPAC, On line Public Access Catalogue). Les usagers peuvent effectuer leurs recherches d'informations bibliographiques en se servant du catalogue en ligne d'accès public situé dans la bibliothèque centrale ainsi que dans toutes les bibliothèques facultaires.

  2. Des cd-rom sur l'agriculture, la chimie, l'énergie, l'environnement, la nutrition et l'alimentation, la géologie, les sciences humaines, la physique, les sciences sociales l'éducation et la psychologie.
  3. Des bases de données en ligne : DIALOG et BRS par le Centre d'Accès à l'Information Technique du Ministère de la science, de la technologie et de l'environnement. Le Centre peut acquérir le format plein-texte.
  4. Un index de périodiques thaïlandais, des journaux locaux en thaïlandais et en anglais et la Royal Gazette. Les périodiques étrangers peuvent être localisés et commandés via Internet par le Un-Cover Co. Ltd.

Services

Les bibliothèques offrent un service de lecture, un service de référence, un service de prêt entre bibliothèques, un service de photocopie, un service de recherche en ligne et un service de recherche sur cd-rom.

Personnel

Les bibliothèques de l'Université de Chiang Mai emploient 46 professionnels de l'information et 157 non-professionnels.

Les problèmes et besoins des étudiants étrangers lors de la visite des bibliothèques

  1. Le nombre de documents est limité, les étudiants apprécieraient plus de matériel de recherche.
  2. Les documents ne sont pas d'actualité, les étudiants ont besoin d'un renouvellement du matériel dans tous les domaines.
  3. Les étudiants dont la langue maternelle n'est pas le thaïlandais ou l'anglais (les Laotiens par exemple) ont de la difficulté à comprendre les documents en ces langues.

Université de Payap

Historique

L'Université de Payap a été fondée en 1984. Elle est devenue la première institution privée d'éducation supérieure en Thaïlande à obtenir le statut universitaire. L'Université de Payap est entretenue et gérée par l'Église du Christ de Thaïlande. La devise de l'Université est Vérité et service . Les étudiants de l'Université de Payap apprennent à acquérir des connaissances, à faire preuve de sagesse, à penser en usant de leur créativité et à apprécier leur développement personnel. L'Université s'étend sur trois campus (tous dans la province de Chiang Mai) qui couvrent environ 200 arpents.

Accréditation et champs d'étude

L'Université de Payap est accréditée par le Ministère des affaires universitaires. 5 programmes d'études supérieures et 25 programmes d'études de premier cycle y sont offerts et répartis sur 9 facultés : sciences humaines, sciences sociales, affaires et administration, sciences comptables, sciences infirmières, sciences, droit, théologie et économie. Les programmes internationaux comprennent un cours intensif de thaïlandais, une session ou deux d'études culturelles thaïlandaises, un cours d'anglais intensifs ainsi que plusieurs autres programmes d'échanges culturels.

Coopération académique avec d'autres pays

L'Université de Payap échange ses étudiants et facultés avec l'Australie, le Japon, le Canada, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. 41 étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs viennent d'Australie, de Chine, d'Inde, du Japon, du Myanmar, du Népal, de Singapour, de Suède, de Turquie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. Les cours de thaïlandais sont de trois niveaux (débutants, débutants avancés et intermédiaire).

La bibliothèque universitaire

La bibliothèque de l'Université de Payap a connu le jour en même temps que l'Université, elle inclut la bibliothèque de l'École des sciences informaières et la bibliothèque de la faculté de théologie. La bibliothèque principale compte plus de 100 000 monographies, 650 périodiques et journaux, elle comporte aussi une section multimédia. La bibliothèque assure un service de catalogue en ligne d'accès public, un service de réserve, des services de référence, un service d'information à l'intérieur de la bibliothèque, un service audio-visuel, un service de recherche sur cd-rom, un service de prêt entre bibliothèques, un service de photocopie.

Les problèmes et besoins des étudiants étrangers lors de la visite des bibliothèques

  1. La documentation en bibliothèque est presqu'entièrement en thaïlandais. Le matériel en anglais n'est pas suffisant.
  2. Quelques étudiants étrangers ont de la difficulté à communiquer avec les bibliothécaires.
  3. Les publications de la bibliothèque ne sont qu'imprimées en thaïlandais. Les étudiants étrangers ne peuvent pas les comprendre.
  4. Le nombre limite de livres pouvant être prêtés aux étudiants étrangers est trop bas ; ils aimeraient pouvoir en emprunter plus.

Conclusion

Les étudiants étrangers des universités de Chiang Mai et de Payap rencontrent des problèmes communs lorsqu'ils utilisent les bibliothèques universitaires, c'est à dire :

  1. Il y a trop peu de documentation en anglais.
  2. Les documents de sont pas d'actualité.
  3. Le quota de prêts n'est pas assez élevé.
  4. Une barrière linguistique subsiste.

À cause des budgets des bibliothèques, du taux de change et du prix des livres étrangers, le manque de monographies et périodiques de langue anglaise est difficilement réparable. L'accès aux numéros récents des journaux pourrait être amélioré avec la recherche sur Internet. Une certaine flexibilité serait de mise pour le nombre maximum d'emprunts par étudiant. En parallèle avec les cours de langues, le problème linguistique pourrait être réglé avec un service de traduction.

Bibliographie

Université de Chiang Mai. Rapport annuel 1998. Chiang Mai : 1999.

----------------------------. Division des services éducationnels. Bulletin de l'Université de Chiang Mai 1997-1998. Chiang Mai : 1998.

Chitraporn Tanratanakul. Coordinateur du projet entrevue UC-CMU : 3 avril 1999.

Natee Kaewkam-ai. "Bibliothèque de l'Université dePayap : usage et problèmes" : 1999 (feuillet)

Université de Payap. Université de Payap Chiang Mai Tahïlande. Chiang Mai : [1998 ?] (pamphlet)

--------------------------. Bulletin de l'Université de Payap. Chiang Mai : 1998
--------------------------. Bibliothèque. Rapport annuel 1998. Chiang Mai : 1998
--------------------------. Office de l'inscription et services éducationnels. "Étudiants internationaux". Chiang Mai : 1998 (feuillet)

Payap News : sept.

Traduction par Amélie Borges, étudiante à l'École de Bibliothéconomie et Sciences de l'Information, Université de Montréal.

*    

Latest Revision: June 22, 1999 Copyright © 1995-2000
International Federation of Library Associations and Institutions
www.ifla.org